La magie de Noël

Dans ma Famille, Noël était plus une corvée qu’une fête magique.
Le sapin était décoré le week-end avant Noël.

Un petit sapin sans grand intérêt, très peu de décoration dans la maison et aucune à l’extérieur.

J’ai beau remonter aussi loin que je puisse dans mes souvenirs, Noël ne m’a jamais marqué, à mon plus grand regret…

Mais pourquoi noël Était si triste ?

Ma maman travaillant en poissonnerie, la période des fêtes est synonyme de travail pour elle.
Des heures à n’en plus finir et aucun intérêt pour cette fête si spéciale.

Lorsque nous habitions encore en Normandie, nous faisions le réveillon chez ma mamie le 24 au soir. Ma maman s’endormait tout le temps sur la chaise ou sur le canapé.
 Nous fêtions le 25 dans sa famille, mais je ne m’en souviens pas très bien.

Les cadeaux étaient ouverts le lendemain matin et nous passions la journée à jouer ou à vaquer à nos occupations personnelles.

« J’ai donc pendant longtemps considérer que Noël était un jour comme un autre. Sans rien de magique, ni de féerique. »


Noël était presque devenu une fête triste.
 Je ne faisais pas de sapin ou juste le minimum, je ne décorais presque pas et j’avais hâte que ça se termine.

Les soirée à la maison ressemble souvent à ça aujourd’hui

malgré  tout un cœur gros comme Ça…

Faire des cadeaux m’a toujours fait plaisir, j’ai toujours eu ce côté grand cœur.

J’ai d’ailleurs toujours tout donner pour les autres au détriment de mon bien-être.
Je suis comme ça, je ne changerai pas aujourd’hui, puis je ne veux pas changer, j’aime apporter aux autres de la joie, de la bienveillance et de l’écoute.

La magie de noël est arrivée sans prévenir grâce à lui

J’ai appris à aimer Noël avec Didier.

Pour lui et sa famille, Noël est une grande fête ou tout le monde se retrouve, s’entraide et passe un super moment. 

Tout le monde met la main à la patte, chacun fait ou ramène quelques choses et lorsque nous nous rejoignons le 25 à midi, nous sommes heureux de nous retrouver.
La joie d’avoir une grande famille.

Dès ce jour, j’ai attrapé le virus et la magie de Noël. Aujourd’hui je ne m’en passerai pour rien au monde.

Notre maison est très décorée à cette période, les chants de Noël tourne en boucle, les petits sablés sont préparés par Didier et Jade.


Nous décorons le sapin tous ensemble, nous rions, chantons, dansons.

Promenade à la montagne.

Je trouve cette période magique, car à la période de noël, nous oublions nos soucis, nous sommes heureux, juste heureux.

Et ça, ça n’a pas de prix.

Dans la vie, on peut nous enlever beaucoup de choses, mais on nous enlèvera jamais ses émotions que l’on ressent, ces papillons dans le ventre de voir nos enfants s’émerveiller.



Les gens sont d’une gentillesse et d’une bonté incroyable, c’est un moment de partage, d’amour avec un grand A, une vague de bonheur qui déferle sur le monde.

Nous entretenons cette flamme avec nos enfants, le père Noël n’existe peut-être pas, mais une chose est sûr, si l’on croit à la magie de Noël, il se passe belle est bien quelque chose à cette période.

J’aime penser que nos vœux se réaliseront et que tout est possible…

À très vite.

Lire l’article précédent : Ma renaissance (suite)

Charlotte Haller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top