Prise de conscience et joli déclic

déclic

J’ai longtemps était consommatrice de jouets en plastique, de vêtements fabriqués en Chine où je ne sais où. Le prix du produit est beaucoup plus attractif et lorsque l’on n’a pas forcément les moyens on ne fait pas attention à ce genre de détail. Il y a bien des gens chez qui c’est inné l’écologie, le savoir faire et l’humanisme. Pour d’autres c’est un déclic, une prise de conscience qui t’amène à te diriger vers telle ou telle chose. Rassure-toi beaucoup de gens sont dans ce cas, moi la première.

Lorsque j’ai décidé de lancer cette aventure, je ne savais pas ou j’allais et je n’avais pas confiance en moi, mais j’ai pris la décision de me faire accompagner. Je ne sais pas tout et il y a des domaines d’activités que je ne connais pas, j’ai donc préféré le confier à des personnes compétentes dans ces domaines là.
J’ai pris la décision d’être suivi par une coach, qui d’ailleurs m’accompagne encore au quotidien et je l’en remercie infiniment, elle m’a amené vers mon MOI intérieur, vers ce pourquoi Appelle Moi Maman existe et est ce qu’il est aujourd’hui, avec autant de valeurs et d’authenticité !

Ce n’est pas un simple concept store, c’est même plutôt l’anti-héro du concept store et c’est une réelle prise de conscience, un joli déclic, une volonté de changer les choses, de consommer mieux et différemment.

Lorsque l’on veut de la qualité il faut y mettre le prix, mais pourquoi ? Bien sûr d’une part il y a le prix des matières premières mais pas que, aujourd’hui la plupart des entreprises ont délocalisées en chine ou en Inde car c’est moins cher. Évidemment, ils te proposent des prix très attractifs et marge aussi beaucoup plus sur le produit que tu achètes.

Regarde l’étiquette, 9 fois sur 10 il y a marqué Made In China ou India. Tu ne sais pas comment est confectionné le pyjama ou le pantalon que ton enfant porte. Des lors que de petits créateurs veulent faire fabriquer en France, les prix sont de ce fait beaucoup plus élevés. Il y a eu tellement de délocalisation, que les usines françaises sont obligées d’augmenter leurs prix. Ils sont comme toi et moi, ils ont une famille à nourrir, une maison à payer.

Je suis parti d’un constat simple, mon expérience avec mes enfants. J’ai acheté beaucoup de vêtements à mes enfants, bien plus que nécessaire. Les prix étant moins élevés, j’augmentais la quantité. Mais en réfléchissant, je me suis aperçu, que j’avais dépensé des sommes astronomiques. Oui la quantité y était c’est vrai, la qualité moins, mais ils ont tellement peu porté les vêtements que ce n’était pas grave.
Et là, j’ai fait le lien, si j’avais acheté des produits de qualités, oui j’aurais dépensé plus d’argent, mais j’aurais acheté seulement le nécessaire, finalement, je crois que j’ai dépensé plus à acheter beaucoup de produits.

Si tu te fais cette réflexion, je veux bien que tu me donnes ton constat, cela m’intéresse beaucoup.

J’ai réfléchi à tous les budgets, car je veux rendre accessible la fabrication française et européenne ainsi que les tissus certifiés Gots ou bio à un plus grand nombre, c’est pour cela que tu auras la possibilité lorsque le vêtement de ton bout de chou n’ira plus, de me le renvoyer pour qu’ils soient revendus d’occasion sur le site. Donner un second souffle au produit est essentiel, ne pas consommer pour consommer.

Parce que je crois en mon projet autant qu’en toi, nous allons faire changer les choses et grâce à toi qui me lit, nos enfants vont grandir et évoluer sur de bonnes bases.

A très vite.

Charlotte

 

Lire l’article précedent

Charlotte Haller

3 thoughts on “Prise de conscience et joli déclic

  1. C’est vrai que souvent lorsque les prix sont petits (car qualité médiocre) on achète plus que de raison. Alors pourquoi pas changer nos habitudes et privilégier la qualité (et la provenance !).
    Et cette idée de « second hand », superbe !
    Bravo pour ce concept !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top